Tsubo jutsu

Programme soins de débutant à 1er dan (40 techniques)

Kappo (SAVOIR LE FAIRE, POURQUOI ET QUAND)

 

 

 

 

(voir liste ci-dessous)

5ème kyu

4 =

4ème kyu

+ 5 =

3ème Kyu

+ 6 =

2ème Kyu

+ 7 =

1er Kyu

+ 8 =

1er dan

+ 10 =

Total 40

 

 

A) Kuatsu (technique de vie) :

- Positionnement d’uke et Te katsu de décontraction : 

Savoir mettre en "agura énergétique"

Savoir mettre en agura énergétique sur personne très lourde

Savoir mettre en PLS (Position latérale de sécurité)

Okinawa hara te katsu en décubitus dorsal, pour homme

Okinawa suigetsu te katsu, en décubitus dorsal, pour femme (enceinte)

Te katsu vertébral, en décubitus ventral

Pliage forcé de la jambe proximal par positionnement

Pliage forcé des jambes par frappes aux creux poplités

Attraper au vol en kesa waki osae, guider à genou avec la tête, puis amener en "agura énergétique"
Attraper au vol en kesa waki osae, guider en PLS

Attraper au vol en gyaku waki osae, côté coeur, interchanger

 

- Okinawa hai katsu :

En position agura, pour homme

En position agura, pour femme

 

- Okinawa shinzo katsu :

En position agura énergétique

Attraper au vol en kesa waki osae, côté coeur, et pratiquer debout

Attraper au vol en kesa waki osae, côté cœur, guider à genou avec la tête, et pratiquer

Attraper au vol en kesa waki osae, côté opposé, guider à genou avec la tête, et pratiquer

En position PLS, mais corps de Tori du côté soto, cœur en bas ou en haut

En position PLS, mais corps de Tori du côté uchi, cœur en bas ou en haut

 

- Okinawa kikai katsu (KO nerveux) :

En position agura énergétique, la frappe latérale, du bon côté

En position agura énergétique, les ko ryo (circulaire sur la tête et remontée la colonne)

Attraper au vol en kesa waki osae, et pratiquer debout

Attraper au vol en kesa waki osae, guider à genou avec la tête, et pratiquer ainsi

En position PLS henka, côté uchi

En position PLS henka, côté soto

 

- Kin katsu :

Sur Uke debout (tachi kogan katsu)

Sur Uke en agura (zai ri kogan katsu)

Sur Uke couché en décubitus ventral, double appui dans Tche-Tche (ushiro obi kuatsu)

 

B) Seifuku (″ remettre comme avant″):

-Soulagement de frappes/frottements effectuées sur un point douloureux (ou non):

Tourner circulairement dans le sens des aiguilles d’une montre avec la paume

Frotter les membres vers le côté distal et finir en pincement latéral des doigts, correctement

Pression alternée des paumes et des pouces, vers le distal

Pression du poing sur les hématomes naissants

 

- Soulagement de douleurs crâniennes

(Amon katsu)

Soulager migraine longitudinale (VB20)

Soulager migraine latérale (V10 et V1)

Soulager une migraine oculaire

- Reboutages bénins :

 

doigts de la main

doigts de pieds

 

- « Daki katsu » vertébraux

Vertèbres dorsales

D11-12

Vertèbres lombaires

 

 

Montré en Public

″Spécifique au dojo ″

Montré en ″ Privé ″

Programme points : de débutant à 1er dan ( techniques)

De 5ème kyu à 1er Dan (25 points et 45 techniques)

 

Kyusho

 

X Points différents sur X techniques au choix :

(1) localisés au premier coup + nom,

(2) bonnes armes,

(3) bon angle,

(4) bonnes actions

Nbr de techniques

Kyusho

5ème kyu

 …. …. …. ….

5 = ….

4ème kyu

 …. …. …. ….

+ 6 = ….

3ème Kyu

 …. …. …. ….

+ 7 = ….

2ème Kyu

 …. …. …. ….

+ 8 = ….

1er Kyu

 …. …. …. ….

+ 9 = ….

1er dan

. …. …. …. …. Touche double : … … ……

+ 10 = ….

Total : 45

Quel technique présenter pour quel grade ?



Le programme de Tsubo-jutsu ne ressemblent pas du tout à un programme "normal" comme on peut le voir dans les autres disciplines martiales.

L'ensemble de la matière n'est pas répartie entre les différentes Kyu selon une progression logique. Nous allons examinez cela pour les soins et les points séparément: 

- En tsubo, il a été choisi 37 techniques faciles et 3 importantes qui doivent être présentées dans l'ordre que vous voulez entre le grade de débutant et de 1er dan. Le Représentant national a une feuille d'examen individuelle pour chaque personne qui est dûment affiliée au Shobukai. Il la conserve de votre 5ème kyu à votre 1er dan. A chaque fois que vous présentez un grade, vous devez présenter les techniques que vous connaissez. Le représentant coche sur sa feuille les techniques correctement faites (pas les ratées). Il vous faut donc atteindre le nombre minimal de techniques pour chaque grade. 5 pour la ceinture jaune, 6 de plus pour l'orange, encore 7 de plus pour la verte, etc. La fiche sert de mémoire pour savoir ce que vous avez déjà présenté, et vous pouvez la consulter.

- En points douloureux. c'est à vous de choisir vous-mêmes 4 points d’acupuncture (par kyu). Vous devez démontrer sur une attaque de votre choix, la façon dont vous allez l'utiliser, un par un . Le professeur ne dira jamais : "montre moi tel point sur telle attaque". C'est à vous de proposer une situation de combat et votre technique incluant un point.
Le Responsable national vérifiera si vous avez bien atteint le bon endroit, si vous connaissez son nom, l'arme exacte pour l'atteindre (ippon ken, shuto,...), le bon angle et la bonne action (frotter, racler, pincer, vriller, vibrer, perforer, rebondir,...) pertinente pour la situation d'attaque choisie... Il  prendra note des  4 points utilisés à chaque grade pour que vous soyez obligés de montre 4 autres points à chaque nouveau  kyu (5 points pour le 1er dan). Au total, cela fera 25 points au premier Dan. Quand on sait que Funakoshi Sensei n'en connaissait que 36 avec un grade de Kyoshi en fin de vie. C'est déjà pas mal.
Mais en plus de cela, à chaque grade kyu, on vous demande de montrer 5, puis 6, puis 7, ... techniques. Cela vous oblige donc à montrer un même point dans plusieurs situations différentes ou avec des manières différentes de l'utiliser. Ce qui permettra à votre connaissance des points d'être la plus polyvalente possible. Plus fort encore, on vous demandera au moins une combinaison de 2 points au premier Dan...

Bonne chance...



Pourquoi est comme cela ?

- Tout d'abord parce que les personnes qui adhèrent au Shobukai viennent de club différent et on souvent participer à des stages et des cours différents. Cela permet que chacun peut passer ses grades en fonction de ce qui a été montré à ces stages...

- Ensuite cela permet de tenir compte du bagage des uns et des autres. Il est plus facile pour un judoka de placer un point douloureux dans une prise de judo que dans une prise de karate... Son cerveau va avoir plus facile d'assimiler les points à partir de techniques qu'il connaît déjà.

- Cela peut faire comprendre que les points ne sont pas une technique en soi mais sont la cerise sur le gâteau de techniques déjà existantes... Un point douloureux ne remplacera jamais une sortie de ligne d'attaques...



 L'examen de Tsubo-jutsu n'est pas forcément organisé comme un examen classique :

Il peut aussi bien avoir lieu en privé avec comme partenaire le Sensei lui-même (cela lui permet de ressentir directement votre travail sur les points douloureux...)

Il peut avoir lieu sous forme d'examen publique. Le stress joue sur la technique martiale : devoir démontrer devant tout le monde, c'est stressant...

Il peut arriver qu'on vous demande de démontrer/enseigner telle ou telle technique de soi devant tout le monde. Une des raisons est que soigner quelqu'un de blessé occasionne un stress. En vous pausant la question devant tout le monde et par surprise, on veut recréer ce type de situation.

Il peut même arriver que le Sensei vous demande de le soigner pour tel ou tel problème (ou en feignant d'avoir un problème...)

...

 

Bon à savoir : Certaines techniques ne sont pas montrée aux  non-adhérant de l'école Shobukai (en rouge)

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×