Tsubo-jutsu

Tsubo-jutsu (Kappo, Sappo et Smilo)

Tsubo désigne en japonais un petit espace. En art martial, ce terme sert à désigner un endroit sur le corps où une action d'une tierce personne peut soigner ou faire mal. Un des plus connus étant la fameuse C7…

Dojo la hestre photo 14b

La Shobukaï-ryu utilise donc le terme générale de tsubo-jutsu pour désigner de manière globale, les disciplines, Kappo, shiatsu, etc qui descendent du savoir plusieurs millénaires de l'acupuncture chinoise, appliquées en art martial qu'il s'agisse de masser, appuyer, frapper en percutant ou en rebondissant, presser, écraser, frotter, "visser" ou encore presser en étirant, selon les effets hyperalgiques ou antalgiques visés. Le seïfuku n'est pas négligé dans ce travail, mais vient plutôt après la ceinture noire…

Cette discipline constitue l’élément de structuration et de synthèse des différentes disciplines enseignées au sein du Shobukaï.

Dojo la hestre photo 13b

 

Le smilo est, tout simplement, un petit objet contondant masqué sous une forme de porte-clef adapté d’une arme traditionnelle d’Okinawa par Smilodon Hanshi afin d’en faciliter l’usage, en cas de combat de rue occidental.

Cette discipline n'est enseignée qu’en session uchi-deshi, et parfois, dans une version simplifiée, au travers de stages publics, en insistant autant sur le soin que sur le côté martial.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×